Hugo Kostrzewa

Plasticien / musicien / gastronome

PORTFOLIO 2016 PDF

Facebook YouTubegoogle+ Email

 

 

 

Links

 

 

www.soundcloud.com/hugokostrzewa

 

 

www.mabruzza.com

 

 

Life Design

 

 

Porno Cuisine Amateur

 

 

Golden Zakouski

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sangl.jpg
DSC07404.jpg
DSC07584.jpg
DSC07454-2.jpg

Le Chapitre / installation olfactive / La tentation de survivre / 2013

6 diffuseurs de parfum programmables / chêne / chaînes /concentré d’humus / urine de biche synthétique / concentré de fumée synthétique / attractif pour cerfs rouges / parfum fleur de lys / parfum fruits exotiques.

Le Chapitre, c’est la réunion quotidienne des moines pour

délibérer des affaires spirituelles et matérielles de la communauté d’une abbaye.

Ici 6 diffuseurs de parfums, ou plutôt 5 + 1 :

l’un d’eux est installé à distance.

L’atmosphère est solenelle, le silence est rompu de temps à autre lorsqu’un vaporisateur se met à chuchoter.

Les odeurs varient de l’identifiable, à l’imperceptible, ou plutôt perceptible uniquement par les animaux.

Elles font appel à notre mémoire olfactive et nous poussent à nos limites de perception et d’appréciation.

Au gré du temps se créent des accords différents, des histoires.

Reste la question de l’exclusion des fruits exotiques.

DSC07598.jpg
DSC07498.jpg

Debout Cyborg ! / installation olfactive / La tentation de survivre / 2013

Table d’hôpital / composition de plantes carnivores / sac poubelle/fruits en fermentation / mouches /criquets.

Une injonction, Debout Cyborg !

Un cadeau, une vague odeur d’agrumes fermentés, des bruits d’insectes.

Des mouches volent autour, elles vont et viennent du sac aux plantes carnivores attirées par leurs odeurs respectives.

Un système qui court à sa perte.

Où est Cyborg ?

DSC07421.jpg
river.jpg
artco.jpg

Retour du Japon / Performance / 2012

Performance sonore et olfactive immersive initiée durant une résidence itinérante au Japon.

Le contexte : des tapis de yoga sont disposés au sol de manière concentrique autour d’une marmite posée sur un réchaud à gaz. À l’intérieur, le dashi, bouillon d’algues et de poisson fermenté et fumé, base de la cuisine japonaise.

Le public s’installe sur les tapis, puis c’est l’obscurité.

J’interprète en temps réel une pièce sonore sur un système son spatialisé incluant entre autre un puissant caisson de basses et un haut parleur d’espace public au timbre caractéristique.

Cette pièce est le prolongement des heures passées à enregistrer et filmer l’eau sous toute ses formes au Japon.

Ce n’est pas uniquement de l’eau qu’il est donné à entendre, mais surtout ce que j’ai pu sentir et ressentir.

Au bout de quelques minutes, le parfum du dashi se fait entêtant, puis la vapeur envahi la pièce, même les murs se parent d’humidité.

Le dashi se transforme en mer, les sons en vagues, en waves.

Des sons de flux et de reflux de groupes humains, de transports. Des fluxs électriques, électroniques, mécaniques, chaotiques, volcaniques, arythmiques, des alarmes aussi, des breaks et, sous-jacents, d’autres mouvements infinis, imperturbables, cosmiques.

Des attentes, des latences. L’imminence.

30112011-DSC02689.jpg
memorex.jpg

Memorex Memorex / performance sonore et gustative / 2014

Performance donnée lors de l’enregistrement public du podcast That Tuesday#3 de

Marjorie Van Halteren.

J’ai collecté sur des sites d’enchères d’anciennes cassettes audio vierges non déballées.

La plus ancienne date de 1974.

L’idée est de partager mon enthousisme pour la dégustation de ces cassettes.

De la lecture des jaquettes prometteuses à leur déballage accompagné des odeurs métalliques de ces vieilles bandes, jusqu’à l’écoute attentive de leur contenu.

Car oui, il y a un contenu. 30 ans d’ondes de toutes sortes, de radiations, de magnétisme terrestre, de poussière voire d’humidité marquent un support aussi sensible.

Je procède donc à la diffusion et à l’exploration en direct du contenu de ces cassettes en mettant en valeur certaines fréquences où il semble se passer quelque chose à l’aide d’une table de mixage.

C’est quelque part un clin d’oeil aux spiritualistes qui cherchaient des fantômes dans les accidents techniques qui caractérisaient les débuts de la photographie.

Et au delà des considérations psycho-acoustiques, c’est aussi l’occasion de se souvenir et de discuter de ce qu’il se passait, pour nous et le reste du monde il y a 10, 20 ou 30 ans.

Et de faire la paire avec des vins des mêmes années.

thattuesday1.jpg
fdforce2.jpg
3force4.jpg
3force3.jpg
3force2.jpg

La 3ème Force / vidéo / La tentation de survivre / 2013

avec Zheng Le

La 3ème Force, c’est celle sur laquelle on ne comptait pas.

Invisible, impalpable, incompréhensible.

La menace qui gronde, l’envahisseur invisible.

Heureusement, il y a des méthodes, des solutions.

On nous vend depuis un avant-poste aux allures de bunker, une technicité, une technologie miracle, dans un langage qui fusionne les mystérieuses langues ouralo-altaïques.

3eforce1.jpg
chauss1.jpg

La ruée vers l’or / photographies / depuis 2012

Charlie Chaplin mangeant une chaussure, une image gravée dans l’inconscient collectif.

C’est un projet de chaussures, cuisinées, ou plutôt apprêtées par mes soins de façon “exotique”. Les prises de vues sont effectuées dans des conditions proches d’un shooting publicitaire, quelque part entre le pack-shot et le portrait, puis retouchées numériquement selon des procédés industriels.

J’ai commencé un jour à prêter attention aux chaussures seules qui traînaient dans la rue. Je me suis mis à les ramasser, souvent dans la même avenue qui enjambe le périphérique entre Malakoff et la Porte d’Orléans.

Leur point commun: esseulées et de basse qualité. Beaucoup de chaussures de femme.

Je ne me lasse pas de les regarder, et à défaut de pouvoir faire quelques kilomètres dedans, j’imagine leurs précédents propriétaires.

Les cuisiner, c’est quelque part remettre en tension leur existence, leur design, leur fabrication, les motivations de leur achat, de leur abandon. Des portraits, des histoires.

22_500.jpg
metatron_1_o.jpg

Metatron (mes ruines) / installation olfactive et sonore / 2009

céréales Rice Krispies, guimauve, écouteurs de walkman, câbles, lecteurs MP3, boitier.

10 cubes de 25 cm de côté, constitués d’un mortier de riz soufflé et de guimauve et à l’intérieur desquels se trouve une paire d’écouteurs.

Chaque cube est relié à un lecteur mp3 qui diffuse des lectures de l’intégralité de mes listes de bookmarks (marque-pages internet) effectuées par des voix de synthèse.

De loin, ça sent vaguement la guimauve, ou plutôt le caramel et on perçoit comme un bruissement, un fourmillement. C’est presque organique.

En s’approchant, on entend comme des voix, et il fautdra presque coller son oreille aux cubes, rentrer en contact avec la matière et l’odeur pour pouvoir comprendre ce qui est dit.

Une liste hétérogène de tout ce dont je me suis nourri, mais surtout ce que j’ai gardé pour plus tard.

C’est trop.

tumblr_mgp5qbHXIB1qihshmo1_1280.jpg
pca.jpg

Porno Cuisine Amateur / web-journal photographique / 04.2011 - 06.2013

www.pornocuisineamateur.com

Ce fut un journal, un entrainement quotidien à la fabrication d’images, un jeu

d équilibre entre attirance et répulsion. Un moyen d’arréter de fumer.

Ce furent des paysages aussi. Des portraits.

Les photos sont prises à l’aide d’un smartphone et la majorité des plats sont confectionnés par mes soins.

Chacun des milliers de clichés publiés porte un nom ou un prénom, trouvé sur l’instant.

Ce fut aussi un sujet de conversation, des entouthiastes innatendus sur les réseaux sociaux, des statistiques, un flux continu.

Une pratique compulsive.

tumblr_mdg14h07G51qihshmo1_1280.jpg
IMG_4392.JPG
333.jpg

Performance 2-en-1 / depuis 2008

Je joue de la polka et distribue des beignets polonais en même temps.

En plus de cela je compte et incrémente mes fausses notes et le nombres de beignets que je

distribue. Je danse occasionellement.

Etre artiste, avoir un métier «alimentaire», jongler entre les deux.

La question de la limite entre performance et prestation.

perfbeignets.jpg
onem2fd1.jpg
perfcarillon.jpg
onem1.jpg

One minute performance / 2009

production artconnexion

18h55: Une limousine s’avance et se gare en double-file au pied du beffroi de la chambre du commerce de Lille.

18h58: Trois hommes vétus de noir en sortent, l’un deux installe un ordinateur sur le capot de la voiture pendant que les deux autres montent la garde.

18h59: Une bande son émanant de la voiture démarre, comme une corne de brume annonçant un évenement.

19h00: Le carillon entame comme toutes les heures «l’Ode à la joie» de Beethoven et vient se marrier musicalement à la bande son.

La mélodie originale parait mélancolique, méconnaissable.

19h01: Les trois hommes montent dans la voiture sous les applaudissements et filent sur les chapeaux de roues.

black.jpg
stannete.jpg

Afghanistan

Arabestan

Bulgaristan

Chinastan

Ermenistan

Hayastán

Hindustan

Hirvatistan

Hunastan

Gurjistan

Kazakhstan

Kyrgyzstan

Lekhistan

Macaristan

Pakistan

Parsqastan

Rusastan

Sirbistan

Tajikistan

Turkmenistan

Uzbekistan

Vrastan

Yunanistan

Baluchistan

Baltistan

Bantustan

Bashkortostan

Chechenestan

Chuvashstan

Dagestan

Engelestan

Frengistan

Gulistan

Kafiristan

Karakalpakstan

Khuzestan

Kurdistan

Lazistan

Lorestan

Nurestan

Pashtunistan

Registan

Seistan

Sirbistan

Takestan

Tatarstan

Turkestan

Uyghuristan

Walistan

Waziristan

Pakistan

Parsqastan

Rusastan

Sirbistan

Tajikistan

Turkmenistan

Uzbekistan

Vrastan

Yunanistan

Baluchistan

Baltistan

Bantustan

Bashkortostan

Chechenestan

Chuvashstan

Dagestan

Engelestan

Frengistan

Gulistan

Kafiristan

Karakalpakstan

Khuzestan

Kurdistan

Lazistan

Lorestan

Nurestan

Pashtunistan

Registan

Seistan

Sirbistan

Takestan

Tatarstan

Turkestan

Uyghuristan

Walistan

Waziristan

Chuvashstan

Dagestan

Engelestan

Frengistan

Gulistan

Kafiristan

Karakalpakstan

Khuzestan

Kurdistan

Lazistan

Lorestan

Nurestan

Pashtunistan

Registan

Seistan

Sirbistan

Takestan

Tatarstan

Turkestan

Uyghuristan

Walistan

Waziristan

Seistan

Sirbistan

Takestan

Tatarstan

Turkestan

Uyghuristan

Walistan

Waziristan

Afghanistan, Arabestan, Bulgaristan, Chinastan.../ boucle de 45 mn / installation sonore / 2009

production artconnexion

Système DVD home cinéma 5.1, haut parleur type espace public, projecteur vidéo, bande son 38 mn.

Voix: Marjorie Van Halteren

Des noms de pays ou de zones gégraphiques

terminant en «stan» sont divisés en préfixes et

suffixes.

Une voix américaine féminine récite aléatoirement les préfixes, avec divers effets de production (vocoders, réverberation, spatialisation).

Une seconde voix, masculine, y répond invariablement en scandant le suffixe «stan» au travers d’un haut parleur de type mégaphone, fixé sur le mur de projection.

Le rythme de scansion est tantôt lent, proche de la relaxation tantôt la pulsation se fait plus pressante, évocant alors d’étranges rituels, des danses, des transes.

La pièce est apparemment totalement obscure, mais un rectangle plus clair émerge au bout de quelques minutes sur le mur de projection. Il s’agit d’une bande vidéo noire que l’on peut percevoir une fois habitué à l’obscurité.

Les éléments photorécepteurs de nos yeux font le cinéma et défilent des taches, des ombres...

detail222.jpg
drapo.jpg

Sans titre / peinture 120x90 cm / 2009

peinture pour marquage routier, micro-billes de verre, peinture à huile.

production artconnexion

C’est une schématisation de la gamme pentatonique sur le manche d’une guitare, la gamme du blues, celle qui a façonné la musique populaire à partir du 20e siècle et qui hante notre inconscient collectif musical.

Les bandes rouges sont exécutées à la peinture à l’huile par petites touches, la peinture réfléchissante est appliquée à la truelle.

pentat.jpg
drapo.jpg
colorfulcolorado1%20(1).jpg

Colorful Colorado / Installation Sonore / 2009

production artconnexion

Guide touristique du Colorado, platine cd, casque atténuateur de bruit, musique improvisée des grands espaces

15 chansons improvisées à partir du texte d’un ancien dépliant touristique du Colorado.

Une tentative de cartographier mon rapport à la musique et au paysage américains mais aussi

d’étudier les reliefs propres à la langue et à la syntaxe américaine.

 

colorextrait.jpg
chute.jpg
ensemble_o.jpg
sable.jpg

Western / installation sonore / 2009

Brouette, sable du désert, bass-pumps, chaîne hi-fi, halogènes, bâche noire, ligne de basse blues.

Le modèle réduit d’une montagne de sable rouge trône sur une brouette et petit à petit s’effondre.

Au coeur de la montagne sont enfouis des bass-pumps (enceintes vibrantes de home-cinéma) qui diffusent une rengaine composée de notes très graves issues de la gamme du blues, se répétant lentement.

Les vibrations induisent une érosion progressive de la montagne, entraînant la chute du sable sur une bâche de plastique posée au sol. 1000 watts d’halogènes brûlants surplombent le tout.

Des sièges sont installés tout autour, invitant les

spectateurs à prendre leur temps et à mettre à niveau leur point d’horizon.

P1030009.JPG

Polka / installation sonore / 2008

Installation réalisée dans le cadre du projet européen C.O.A.L, sur les bassins miniers, avec ici la métaphore de l’accordéon comme poumon du mineur.

Un accordéon est animé par un moteur programmé selon une partition.

De différentes vitesses résultent différents mouvements et différent motifs musicaux répétitifs.

il évoque ainsi une variété de musique et de danses populaires fondées sur la répétition, de la polka au punk en passant par la techno.

lidiot.jpg

L’idiot regarde le doigt / installation / 2009

production artconnexion

Fond d’aquarium marouflé sur pvc 4mm laminé satiné, porte canne à pêche, laser disco.

Un cercle rouge lumineux effectue un mouvement concentrique répétitif sur un décor marin factice lui même en boucle, à la manière d’un papier peint.

Sonder les grands fonds, chercher à percer le mystère de l’art.

Qui est l’idiot ?

 

 

 

 

 

Copyright Hugo Kostrzewa 2014